Forum consacré a l'univers de Louloute et Cécile !

Partagez | 
 

 Your voice was all I heard, But I get what I deserve ! Feat Gareth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pearl Robinson
Princesse
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 21/04/2013

MessageSujet: Your voice was all I heard, But I get what I deserve ! Feat Gareth   Lun 8 Juin - 8:00





Gareth & Pearl


Your voice was all I heard, But I get what I deserve



Missoula, Montana, quelle drôle de ville que voilà. nous ne sommes ici que depuis quelques semaines qu’il me semble que cet endroit referme bien des surprises. certes nous avons parcouru le monde entier ensemble, mais jamais nous n’étions tombé dans un endroit aussi bondé de strigoïs. qu’il est plaisant de ne plus se savoir aussi seul assoiffé de sang. bien sûr nous en avions croisé d’autres au fil du temps, mais jamais autant en même temps. pendant nos recherches de ‘maison’ a habité, nous avions eu connaissance d’un château de strigoï qui appartenait à l’une des strigoïs les plus craints des alentours. j’étais curieuse de voir comment autant de strigoïs pouvaient cohabiter et surtout de rencontrer cette fameuse Hélène de Blonay, que tout le monde semblé craignait rien qu'a l’énoncer de son nom. nous avions finalement décidé de nous rabattre sur un endroit beaucoup moins fréquenté par nos semblables et même les humaines et autres espèces pour avoir la paix. enfin j’avoue que j’avais décidé, ne laissant pas d’autre choix à Gareth. plus nous serrions en retrait, plus je pourrais le garder pour moi plus longtemps.

un carton dans les bras, j’avance dans le petit chalet dans lequel nous emménagions cette nuit. nous avions repéré cet endroit la vielle, alors que nous nous baladions dans les montagnes a à recherche de chutes d’eau qui nous rappelait notre vie passée. oui on peut bien l’appelé ainsi, puisqu'il c’était passer beaucoup de choses depuis l’époque où nous étions de simple adolescent, amoureux de notre ami d’enfance. parfois je regrettais cette époque mais je préférais penser à autre chose quand cela m’arrivait, m’obligeant toujours à faire autre chose pour ne pas devenir morose. Après toute notre vie maintenant n’était pas si mal, mais a part le manque de soleil qu’il valait mieux éviter. oui le soleil me manquait. sentir la chaleur naturelle sur ma peau et éclaircir mes cheveux blonds de l’époque. je me pris le pied sur le corps de l’ancien propriétaire que nous avions tué sans débarrasser le corps

GARETH

je pestais dans mes dents. ignorant où il pouvait bien être. j’étais pourtant sûre et certaine qu’il me suivait mais apparemment je m’étais trompé. je posais le carton sur la tablette dans la cuisine. et chercher autour de moi un drap où quelque chose qui pourrait recouvrir le corps. pas que la vue me dérange, mais il était vraiment moche et vieux et tout ratatiner, sûrement a cause de son âge et surtout parce que nous l’avions vidé de son sang intégralement. je riais alors que je poser un napperon qui me rappelait l’époque où nous étions nés, c’était d’un kitsch et me dit qu’ils seront bon de faire un grand brun de ménage et de redécorer cet endroit a ma manière. j’ignorais complètement le fait qu’avec mon bel amant, nous avions eu une dispute à notre arrivée dans le pays. rien ne m’importait mis à part mon bonheur de vivre ma vie de strigoïs à ses côtés. il avait changé tous mes plans d’avenir avec lui pour retrouver sa saleté de gamine et penser simplement se débarrasser de moi, en me laissant seule dans notre Angleterre natale. je levais les yeux au ciel quand enfin j’entendis des bruits de pas derrière moi. je ne prenais pas la peine de relever la tête alors que je retirer des tables de salon de leur napperon au goût très douteux :

Ne t’avais-je pas demandé de nettoyer ça... et où étais-tu d’abord?






_________________

So cradle your head in your hands
Yeah we walk through the doors, so accusing their eyes. Like they have any right at all to criticize. Hypocrites. You're all here for the very same reason





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth Prescott
Admin
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/06/2015

MessageSujet: Re: Your voice was all I heard, But I get what I deserve ! Feat Gareth   Lun 8 Juin - 11:16





Gareth & Pearl


Your voice was all I heard, But I get what I deserve



Oublier sa haine n'était pas simple, mais un bon mélange de haine et d'amour, c'était encore plus compliqué. Pearl était son premier amour, mais certainement pas l'unique. Oui, il avait aimé deux femmes bien différentes et l'une d'entre elles, lui avait donné une merveilleuse petite fille. Un enfant qu'il croyait mort depuis des centaines d'années. Apprendre que Judith était devenue unStrigoï l'avait surpris, il n'avait pas souhaité une vie comme ça pour sa fille, c'était l'une des raisons qui l'avait poussé à l'abandonner et l'autre restait Pearl. C'était une femme dangereuse et possessive, elle ne ressemblait plus à celle dont il était tombé amoureux, mais comment lui en vouloir, lui non plus n'était plus tout à fait le même.

Retrouver sa fille était devenue primordial, m'étant tous ses projets en standby rien que pour savoir que tout allait bien pour elle. Son instinct paternel n'avait jamais disparu même en devenant un vampire assoiffé de sang. Il avait d'abord voulu partir seul, mais sa fiancée ne lui avait pas laissé l'occasion, s'imposant comme à son habitude. Pearl ne pouvait s'empêcher de le surveiller et sa jalousie avait coûté bien des vies. C'était devenu leur quotidien, une sorte de jeu pour sa bien-aimée et lui la laissait faire, il se fichait des corps qu'elle laissait, après tout, lui aussi avait besoin de s'alimenter.

Missoula était la ville où Pearl avait décidé de poser bagage, elle avait même choisi la maison où il résiderait. Un petit manoir dans la montagne, lieu isolé qui leur permettrait d'être tranquille de tout regard. Se débarrasser du propriétaire ne fut pas compliqué, un vieil homme à peine capable de tenir sur ses deux jambes. Ils avaient plus qu'à s'installer, sa compagne aimait emmener des affaires avec elle, surtout depuis qui l'avait demandé en mariage, elle avait tellement hâte, le rêve de toute une vie. Pour lui, c'était différent, se marier avec elle prouvait qu'il était prêt à tourner la page, mais bon, depuis que sa fille avait refait surface dans sa vie, il n'était plus sûr de rien.

Carton en main, il resta quelque temps dehors, savourant le paysage. Il aimait ces petits coins d'isolement, cela lui rappelait sa maison quand il était encore humain, enfin rien ne pourrait remplacer le décor de la Cornouaille, mais c'était déjà un bon point pour cette ville. les États-Unis lui rappelait de mauvais souvenir, ceux de la guerre, mais c'était à présent loin derrière lui. Au loin, il entendit son nom, qu'est-ce qu'elle avait à crier ? Pearl était d'une exigence sans limite et Gareth pouvait se montrer très désagréable, d'un certain sens, ils allaient l'un à l'autre. Rentrant dans le petit manoir, il vit Pearl retirée les napperons des tables du salon et elle ajouta :

Ne t’avais-je pas demandé de nettoyer ça... et où étais-tu d’abord?

Son regard se baissa sur le corps, c'est vrai qu'il n'allait pas le laisser pourrir ici. Cela fera mauvaise image à la maison parfaite que voulait confectionner sa fiancée. Chaque endroit où ils passaient, ressemblait pour finir à une sorte de maison de poupée. Posant le carton sur un des fauteuils, il répondit d'un ton ironique.

- Mais oui où pouvais-je bien être ?!

Sans rire, il n'avait pas eu le temps d'aller très loin, il avait juste pris le temps d'observer le paysage rien de quoi s'alarmer. S'approchant du corps, il l'attrapa par les bras et le tira à l'extérieur.

- Si tu n'avais pas fait d'un dessert, notre dernier chien, il aurait pu se faire un festin.

Rien ne pouvait résister à la vampire, une fois arrivé dehors, il ôta sa chemise pour commencer à creuser le trou. Cela lui rappelait beaucoup l'époque où il travaillait dans ses champs, torse nu couvert de sueur. Il aurait pu s'abstenir de camoufler le corps, mais il ne voulait pas attirer l'attention. Une fois enterre, il retourna à l'intérieur et vit qu'elle avait déjà beaucoup avancé dans les préparatifs de la maison. S'avançant vers une table, il repéra le petit portrait de la famille de Pearl et leva les yeux au ciel, elle les avait massacrés, mais trimballait cette chose partout. Il ne disait plus rien à ce sujet, car lui-même autour du cou portait celui de sa propre petite famille et ils avaient déjà eu une dispute récemment, aucune envie de recommencer. Reposant le portrait, il se dirigea vers Pearl et la prit dans ses bras.

- C'est très joli, ma perle.







_________________






The power of love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl Robinson
Princesse
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 21/04/2013

MessageSujet: Re: Your voice was all I heard, But I get what I deserve ! Feat Gareth   Lun 8 Juin - 11:51





Gareth & Pearl


Your voice was all I heard, But I get what I deserve



Je retirais le dernier napperon alors que je l'agressais à peine avait-il passé le seuil de la porte. Non, je n'étais pas autoritaire, seulement, j'aimais garder le contrôle et ne pas le voir m'obéir m'agaçait au plus au point, même si je ne pouvais lui en vouloir longtemps tant je l'aimais. Son ton ironique me faisait penser qu'il ne comprenait pas pourquoi je lui demandais où il avait bien pu passer pendant ce minime laps de temps, mais je n'y fis pas attention et continuer mon rangement alors que j'attendais qu'il réagisse et enlève ce corps qui encombrer le passage. Enfin, il s'abaisse alors que je regarde les murs dont la couleur ne me plaît pas, mais pour le moment, je n'ai pas le temps de repeindre, il faudra se contenter de les recouvrir de photographie ou autres cadres décoratifs.

- Si tu n'avais pas fait d'un dessert, notre dernier chien, il aurait pu se faire un festin.

Arf, nous en prendrons un autre

Je levais la tête amusée et le regarde se diriger vers dehors avec le corps dans les bras. Je souris. Brave bête, il était pourtant affectueux, mais il avait eu la mauvaise idée de manger une paire d'escarpins rouges achetés en France en 1947 alors que Dior venait d'importer la chaussure lors d'un défilé. Elles étaient chics et de bons goûts et me faisaient repenser à ces bons moments passer en France avec Gareth. Je secoue la tête alors que je m'étais perdue dans mes pensées et attrape un carton où plusieurs cadres photo se trouvent. J'en sors les portraits de Gareth et moi, peint a la main, que j'accroche en premier sur le mur face à moi a la place d'un horrible tableau non griffé. Puis attrape une ancienne photo en noir et blanc de ma famille d'autrefois. Je regarde avec nostalgie mes boucles blondes que j'ai traquées contre du noir récemment, mais c'est la seule chose qui me fait de la peine en regardant le portrait. J'aurais pus pleuré leurs morts si seulement je l'ai regretté. Les voir me rappeler ce que je leur avais fait pour me sortir de leurs griffes et j'en étais fière. Je continuais ma décoration en prenant plusieurs photos de ville que nous avions visitée durant tous ces siècles. Un vase par ci puis une grande horloge à automates que je posais sur la tablette de la cheminée.

Parfait!

Je sentais les bras de Gareth m'entourer et me complimenter sur la décoration, je pense. Je me tourne et colle ma tête contre son torse en respirant fortement. J'étais bien ici dans ces bras. En cet instant, personne n'aurait pu imaginer le mal-être qui peser sur notre couple depuis quelque temps. Mais je n'avais pas l'intention de le laisser détruire notre bonheur pour cette pimbêche de fille, qui j'étais sûre, ne valait pas le déplacement. Je levais la tête et embrasser ses lèvres avec fougue et l'attirait vers le canapé avant de le pousser dessus avec force et m'installe sur ses jambes entourant son cou de mes bras.

n’est-ce pas parfait comme ça ?

Je regarde autour de nous pour donner un peu plus d'impact à ma phrase. L'endroit était paisible, il n'y avait que nous ici, personne pour nous interrompre, et franchement, je plaignais celui qui oserait s'aventurer ici. J'embrasse sa joue d'abord puis grimpée à califourchon sur ses genoux puis, me penche pour l'embrasser plus fougueusement dans le cou puis les lèvres. Je me relève en mordillant mes lèvres et me dandinant pour lui faire comprendre ce que j'ai en tête. Je me penche vers son oreille et lui glisse en murmurant quelques mots avant de l'embrasser de nouveau

tu vois, nous sommes bien tout les deux, inutile de rajouter une piéce a notre couple.







_________________

So cradle your head in your hands
Yeah we walk through the doors, so accusing their eyes. Like they have any right at all to criticize. Hypocrites. You're all here for the very same reason





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth Prescott
Admin
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/06/2015

MessageSujet: Re: Your voice was all I heard, But I get what I deserve ! Feat Gareth   Lun 8 Juin - 11:52





Gareth & Pearl


You and me, it's for eternity



Une vie de couple n'est jamais facile, mais alors celle de Pearl et Gareth, était le summum du compliquée, tout aurait pu les séparer et pourtant après des centaines d'années ils étaient encore ensemble. Pearl s'était battue farouchement pour obtenir l'homme qu'elle voulait, tuant ses proches et ceux de Gareth, celui-ci n'avait rien demandé, seulement subit le sort que lui destinait sa fiancée actuelle. Auparavant, il ressassait beaucoup le passé, mais il avait décidé d'avancer, d'enfin accepter ce qu'il était. Commetous les Strigoïs, Gareth n'avait plus d'âme, mais il se souvenait de la sensation d'en avoir une et surtout, il aimait sa petite folle qui avait détruit sa vie.

Après avoir enterré le corps du propriétaire, il était revenu dans la maison et avait été impressionné par les changements déjà opérés, il fréquentait une vraie petite fée du logis, une flippante petite fée du logis pour dire. S'approchant d'elle, Gareth la prit dans ses bras pour lui dire que c'était très joli, en même temps le décor allait ressemblait aux autres maisons où ils avaient squatté. Pearl se tourna et colla sa tête contre son torse. Ils restèrent quelques instants sans bouge, avant que sa compagne leva la tête et saisisse ses lèvres. Comme à chaque fois, il se sentait importait par le désir, cette faim dont il n'était jamais rassasié, se laissant diriger jusqu'au canapé et le poussa dessus avec force. Cela sonnait le début d'un jeu qui lui plaisait, bien plus que le rangement de cette satanée baraque. Ses bras se trouvaient autour de son cou et il approcha de très proches ses lèvres des siennes.

n’est-ce pas parfait comme ça ?

Il s'en fichait royalement de ce qu'elle avait à dire à ce moment précis, ne rêvant que de parcourir son corps avec ses lèvres. Pearl lui embrassa la joue, puis grimpa sur lui pour amplifier leur rapprochement, les mains de Gareth tenant fermement les hanches de Pearl, tandis que ses yeux ardents ne quittaient pas son regard. La vampire vint à l'embrasser plus fougueusement, puis elle se releva, une vraie torture pour lui, mais il savait où il voulait en venir, il était temps d'ôter tous ses vêtements. Mais, avant elle murmura une chose à son oreille que le refroidi.

tu vois, nous sommes bien tout les deux, inutile de rajouter une piéce a notre couple.

Elle l'embrassa, mais lui ne bougeait plus. Figé de stupeur, à ce moment précis, il rêvait de lui arracher sa jolie petite tête. Finalement, elle posa ses mains sur son épaule et l'éloigna violemment de lui.

- Il s'agit de ma fille.

Son regard devint plus sévère, il était hors de question que Pearl l'éloigne une nouvelle fois des siens. La colère l'envahissait, à des moments comme ça, il se demandait ce qu'il faisait à ses côtés, une de ses mains se dirigea vers le cou de la jeune femme et il se leva d'un bond la collant avec violence contre le mur.

- Je l'ai déjà perdu par ta faute, je ne referais pas la même erreur.

Non, plus personne ne pourrait l'éloigner de son sang, oui Judith était son sang, sa famille et il avait perdu trop de temps, ne l'avait pas vu grandir sachant qu'il aurait été dangereux pour elle, à ce moment-là, il était loin de se maîtriser comme à présent. Relâchant la pression sur Pearl, il s'éloigna d'elle et lui tourna le dos.

- Soit tu l'acceptes, soit tu t'en vas.






_________________






The power of love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl Robinson
Princesse
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 21/04/2013

MessageSujet: Re: Your voice was all I heard, But I get what I deserve ! Feat Gareth   Lun 8 Juin - 11:58





Gareth & Pearl


Your voice was all I heard, But I get what I deserve



Nous sommes à mon goût dans l’endroit parfait avec les personnes parfaites, rien ne manque à notre bonheur mis à part peut-être que notre union soit sellée par un mariage. Chose qu’il m’avait promise quelques mois avant notre départ pour missoula . Nous étions heureux, autant que nous pouvions l’être et lui comme moi, nous contentions de l’un et l’autre. Il avait fallu que le sort s’acharne une nouvelle fois sur notre couple et que sa saleté de fille refasse surface. Bon pas en chair et en os, mais la découverte de son existence avait semé bien la pagaille pour nous deux. Ce n’était pas pour rien qu’alors que je lui promettais un moment de pur plaisir, je ne pus m’empêcher de souligner que nous nous suffisions. Comme j’aurais pu le prédire, il se fâchait instantanément et au lieu d’avoir peur, cela m’amusait alors qu’il me repoussait et se lève comme une furie pour me plaquer contre le mu, ses mains entourant ma gorge de plus en plus fort.

- Je l'ai déjà perdu par ta faute, je ne referais pas la même erreur.

Je le regarde avec toujours autant d’amour même s’il tente de me faire réagir par son geste, je ne peux m'empêcher de me mettre à rire même si les sons ne sortent dus au fait que ma trachée soit autant compressée. Il est fou la maintenant, peut-être pas autant que moi, mais j’aime cette folie. Il me relâche alors et je porte la main sur mon cou et ris toujours. C’est tout ce que tu as... Si tu veux me faire mal frappes plus fort la prochaine fois, c’est ce qu'a quoi je pense alors qu’il me tourne le dos et demande d’accepter sa fille ou de partir. Alors c’est comme cela. Il veut choisir entre sa bâtarde et moi, qu’elle insulte. Une image de moi lui déchirant la tête en deux passes dans ma tête puis je réalise que je ne suis pas prête à le tuer, du moins pas maintenant. Un autre plan se dessine.

- est-ce que ta fille serait capable de te faire ça ?

Je m'approche de lui conscient que vu son état, je m'apprête à me faire, envoyer, balader, mais je ne crains pas ses coups. Je me tiens à ses côtés et il est furax et met ses bras en avant pour m'empêcher de le toucher. Il est borné, mais moi aussi. J'attrape alors ses mains et les place sur ma poitrine. Je sais qu'il peut difficilement me résister. Je sens de la résistance alors que je tiens fermement ses mains et glisse mon corps vers le bas pour embrasser son entre-jambes caché par son pantalon, je sais qu'il comprend où je veux en venir et lève le regard, déterminée à lui faire passer le message.

- J'en doute Gareth, mais soit, si tu veux faire un choix alors je pourrais te laisser seul, ici, puisque c'est ce que tu veux. Peut-être trouverais-je quelqu'un qui ne saura pas résister à ça.

Je me relève et pose ma main sur mon haut dont je défais les boutons pour laisser apparaitre mon corps. Je veux qu’il ait envie de moi, qui oublie cette dispute et si possible cette envie soudaine qu’il a de se débarrasser de moi, il ne peut pas en être ainsi. Je veux le posséder entièrement, qu’il m’appartienne et je veux être son obsession, ce qui n’a pas été le cas depuis de nombreuses années. Je lèche mes lèvres et pose mon pied sur la chaise à côté de moi pour laisser apparaître mes jambes.

- Veux-tu vraiment renoncer à ça mon amour ? Je penser pourtant que tu m’aimais.

Je fais mine d’être triste et baisse la tête comme une gosse qui vient de se faire gronder.Je fais mine d’être triste et baisse la tête comme une gosse qui vient de se faire gronder.







_________________

So cradle your head in your hands
Yeah we walk through the doors, so accusing their eyes. Like they have any right at all to criticize. Hypocrites. You're all here for the very same reason





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gareth Prescott
Admin
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/06/2015

MessageSujet: Re: Your voice was all I heard, But I get what I deserve ! Feat Gareth   Lun 8 Juin - 11:59





Gareth & Pearl


Your voice was all I heard, But I get what I deserve



Autant homme que vampire, Gareth était colérique, il était facile de l'énerver et de le voir agir avec impulsivité. Pearl savait appuyer sur les sujets difficiles à gérer pour lui, et alors qu'ils se retrouvaient prêts à prendre du bon plaisir ensemble, elle avait parlé de sa fille, ou plus clairement qu'il serait mieux de ne pas la retrouver. Il n'était pas idiot, sa compagne n'avait jamais souhaité le partager et cela ne datait pas d'hier, mais tout de même, il s'agissait de son sang, d'une personne qu'il aimait et chérirait jusqu'à la fin. Certes, elle pouvait jalouser ce fait, mais c'était à elle à qui faisait l'amour, qu'il embrassait et partageait sa vie. Oui, il lui donnait tout ce qu'il pouvait lui offrir et il avait même réussi depuis quelque temps à lui rouvrir son coeur, même si ça datait d'avant la grande découverte, il n'avait pas dans l'idée de l'abandonner, hormis à ce moment précis où sa colère prit le contrôle de son corps.

Ses mains autour de sa gorge, il la plaque au mur avec violence. Comme à son habitude, Pearl agissait avec folie, ne voyant que dans sa colère, un nouveau jeu. S'il desserrait sa prise sur sa gorge, il était certain de pouvoir l'entendre rire. Son regard de feu plongé dans ceux de Pearl, il finit par s'éloigner, cela ne servait à rien, il pourrait lui faire encore plus mal qu'elle adorerait le voir agir ainsi. Ce n'était vraiment pas simple de s'expliquer avec sa fiancée. Finalement, il lui demanda de faire un choix, tournant le dos pour pouvoir se calmer.

- est-ce que ta fille serait capable de te faire ça ?

Elle lui fit face et attrape ses mains, il pourrait la rejeter violemment surtout dans son état actuel, mais à la place, il préfère la laisser faire, tout en gardant le silence et essayant de rester de marbre. Sentir sa poitrine, le fit frémir de l'intérieur, elle savait se faire désirer et il la détestait encore plus pour cela. Il résista de mieux qu'il pouvait, écoutant plus sa colère que son désir. Remarquant bien qu'il n'agissait pas, Pearl continuât son oeuvre, tout doucement, elle glissa son corps et vint embrasser son entre-jambes. Il n'y a rien de mieux que de sexe pour oublier une dispute, mais là pour lui, c'était bien plus grave. Il se devait de lutter contre ses pulsions, tandis qu'il baissa les yeux pour voir le regard déterminé de sa fiancée.

- J'en doute Gareth, mais soit, si tu veux faire un choix alors je pourrais te laisser seul, ici, puisque c'est ce que tu veux. Peut-être trouverais-je quelqu'un qui ne saura pas résister à ça.

Elle se releva, et il réalisa une chose impensable, elle serait capable de l'abandonner, de faire sa vie ailleurs, loin de lui. Oui, à chaque fois qu'il l'avait menacé ainsi, cela ne se finissait pas ainsi. Là, elle ne voulait pas plier, accepter sa fille était si difficile ? Pearl lui faisait face et lui prouvait qu'elle n'abandonnait pas si facilement, déboutement son haut, Gareth ne pouvait plus que regarder ce qu'elle laissait apparaître. Elle allait le rendre fou et c'était surement ce qu'elle souhaitait. Le pied posé sur une des chaises, faisant apparaître ses jambes, elle ajouta :

- Veux-tu vraiment renoncer à ça mon amour ? Je penser pourtant que tu m’aimais.

Elle affichait une mine maussade, mais ce n'était qu'un rôle qu'elle se donnait, comme elle aimait si bien le faire. Gareth lui en voulait tellement, autant qu'il la désirait. Sans plus attendre, il s'approcha d'elle, d'un bras, il la colla à lui et saisissait avec ardeur sa bouche, de son autre main, il attrapa la chaise et la balança contre le mur de derrière, laissant apparaitre à la fois toute sa frustration de céder à ses avances, mais lui résister était difficile. Il la recolla au mur, mais d'une manière bien différente que la fois précédente et lui mordit la lèvre inférieure jusqu'à sang avant de délivrer sa bouche.

- Tu crois que ça s'est de l'amour ?

Ses yeux n'étaient que ténèbres, son visage que fureur. Il était loin du visage plein d'amour, mais n'était-ce pas ainsi qu'elle le désirait ? Attrapant ses mains, il les colla sur le mur au-dessus de leurs têtes, et les laissa glisser tout au long de ses bras, pour enfin arriver jusqu'à son cou.

- Je te déteste de tout mon coeur...Il revint l'embrasser et goûter au sang de ses lèvres. Et je t'aime de tout mon corps.

Il savait que très bien que s'il continuait la discussion serait remise au lendemain, et il avait besoin que le sujet soit clair une fois pour toutes. Il se força de s'éloigner de la tentatrice, d'oublier son envie de la posséder et dit d'un ton véritablement triste :

- C'est ma fille, j'ai besoin de la retrouver, de comprendre pourquoi elle me contacte après tant d'années. Ne peux-tu pas le comprendre ?







_________________






The power of love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Your voice was all I heard, But I get what I deserve ! Feat Gareth   

Revenir en haut Aller en bas
 

Your voice was all I heard, But I get what I deserve ! Feat Gareth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Global Voice Group: The Most Influential African Player you Haven’t Heard Of Pos
» AMBER HEARD ♆ hell is empty, all the devils are here
» Hart & Danielson vs The Voice Of Truth
» [Émission #1] Who's that voice ? - TERMINÉ
» Résultats du 2e Voice Actors Award

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de Célaïs :: Petit manoir de Gareth & Pearl-